La laine de roche est un matériau sans doute plus souvent utilisé qu'on ne le pense. En effet, elle peut être utilisée à des fins très diverses : isolation, insonorisation, solution anti-incendie (résistance impressionnante : jusqu'à 1 000 degrés !) ou termites... la laine de roche est aussi plébiscitée pour son aspect hydrophobe évitant la prolifération de microorganismes.

Par conséquent, vous avez sans doute déjà fait sa connaissance si vous avez travaillé l'isolation phonique de votre appartement. Elle permet en effet de réduire considérablement les bruits aériens, mais aussi les impacts. Personnellement, j'ai pu l'utiliser dans l'un de mes anciens appartements ou j'entendais régulièrement les bruits de mon voisin du dessus. La laine de roche a ici été assez efficace, car ces derniers me dérangeaient beaucoup moins.

Laine de roche : les précautions à suivre

Comme de nombreux autres matériaux, l'utilisation de la laine de roche doit être suivie de plusieurs précautions. Lunettes de protection, rinçage à l'eau froide, et port d'un masque jetable pour les zones non-ventilées sont par exemple vivement recommandées. Bien entendu, il est également possible de faire appel à un professionnel du domaine pour assurer une pose de la laine de roche dans les règles de l'art. J'ai personnellement fait appel à un artisan habitant près de chez moi (Karim Kattaoui) qui a su me proposer des solutions adaptées à mon projet.

Pour finir, sachez que la laine de roche est également un matériau écologique : recyclable, elle limite par ailleurs les émissions de gaz à effets de serre issues des bâtiments.